Puno & le lac Titicaca

Nous poursuivons notre voyage vers Puno, porte d’accès au lac titicaca du côté Péruvien.

Le lac Titicaca a en effet la particularité d’être partagé entre le Pérou et la Bolivie. Son autre particularité est qu’il est le plus haut lac navigable du monde. Nous sommes à près de 3800 mètres d’altitude ! C’est donc pour lui que nous sommes venus à Puno (c’est d’ailleurs le seul intérêt de la ville).

20180718_132836

Nous décidons de réserver une excursion pour nous rendre sur les îles d’Uros (également connues sous le nom d’îles flottantes) et l’île de Taquile. L’intérêt du tour est (mis à part de ne rien avoir à organiser/penser ce qui nous convient bien à ce moment du voyage) est d’avoir des explications d’un guide.

Les îles Uros et Taquile

Cette ensemble de 4000 îlots est formé de manière artificielle par les habitants. En effet, le guide nous explique que les Uros habitaient au début sur les berges du lac. Puis sont arrivés les quechuas, et les Incas. Les Uros se sont vus obligés de s’échapper sur le lac. Au début, ils ont installés les petites maisonnettes sur leurs bateaux, mais celles-ci ne duraient guère plus de quelques années. Ils ont donc troqués le bateau pour un socle plus solide : la terre. Ainsi, à la saison des pluies, ils récoltent et coupent des plateformes de joncs avec leurs racines et les relient par des bâtons en bois qu’ils encrent au fond du lac. Chaque plateforme fait environ 1 mètre d’épaisseur. Ils laissent « reposer » cet îlot 6 mois afin que les racines de chaque plateforme se ramifient entre elles, puis entassent des joncs coupés dessus jusqu’à atteindre l’épaisseur de 3 mètres. 2 fois par mois, ils coupent et entassent de nouveaux joncs. Une île à une durée de vie de 10 ans.

Sur chaque île vivent 1 à plusieurs familles, généralement parentes. Il y a un chef élu pour un an sur chacune des 90 îles. Son rôle principal est de gérer la maintenance des îles, et visiblement de faire un discours d’accueil aux touristes.

Les îles Uros ont été une belle découverte bien qu’un peu Disneyland : tout y est beau et propre et les familles en habits traditionnels vous attendent pour vous faire visiter leur maison et vous vendre leur artisanat.

Nous enchaînons ensuite par 2 heures de bateau pour rejoindre l’île de Taquile où nous terminons la journée. Après un tour rapide à pied de l’île, nous nous restaurons et embarquons pour le retour vers Puno. 

Conclusion de cette journée : lorsqu’on passe par un tour organisé, on ne pense à rien et on se laisse guider mais la journée est longue… il faut attendre tout le monde, suivre le chemin balisé, faire les stops attrape-touristes à la buvette du coin et subir le discours raciste du guide (oui, ce guide jaloux que la France ait gagné la coupe du monde et qui clame donc haut et fort que de toute façon, l’équipe n’est pas française… No Comment). 

Nous sommes contents de rentrer après cette journée bien remplie d’autant que demain, nous changeons de pays….

20180718_125148


Pratique :

  • Tour organisé des îles Uros et Taquile en réservant directement avec notre hôtel : 60 soles / pers (16 euros), tt inclus
  • Restaurant Colors à Puno : menu pour 35 soles/ pers, (10 euros) un peu plus cher que la moyenne mais vraiment tres bon et surtout, qui change ! Nous avons mangé un excellent poulet curry 🙂
  • Bus Puno – copacabana : ne pas passer par le site ticketbolivia qui prend une marge énorme. Aller à la station directement. Le ticket coûte autour de 5 euros à peine.

<< Cusco Copacabana et le lac Titicaca >>

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s