San Pedro de Atacama

Comme à notre habitude, nous choisissons le voyage en bus pour rejoindre la ville de San Pedro de Atacama. Départ de Salta dans la soirée pour une arrivée prévue le lendemain matin.

Quelques mots sur le trajet car si vous n’avez pas pu faire ce qui suit avant d’aller à san Pedro, ça vaut la peine de prendre un bus de jour pour admirer :

  • la magnifique route de la quebrada de Humahuaca,
  • la vertigineuse et tortueuse route qui mène aux Salinas Grandes,
  • les Salinas Grandes,
  • Le poste de frontière Paso de Jama… bon ok, lui il n’a aucun intérêt si ce n’est pour l’anecdote qu’il s’agit de l’un des poste les plus haut du monde (4200m d’altitude),
  • Côté Chili, la reserva national de los flamencos.

Nous rejoignons notre Airbnb (solution la plus économique que nous avons trouvé pour dormir en chambre double) et nous partons à la découverte de la ville.

San Pedro est une ville dédiée aux touristes avec tous ses avantages : très bonne office de tourisme, beaucoup de restos et de logements, des boutiques souvenirs, des tours opérateurs à la pelle, un charme relativement préservé… et tous ses inconvénients : rabatteurs qui vous cassent les oreilles, prix exorbitants, beaucoup de monde (même hors saison).

Mais si cette ville attire autant de monde, c’est bien parce qu’à proximité se cachent de jolis trésors…

2 jours autour de San Pedro

>> Jour 1 : Pukara de Quitor

Nous partons à pied pour la Valle de Marte mais notre mauvaise orientation nous mène au site de Pukara de Quitor dans lequel sans le savoir, nous allons entrer par le côté et donc économiser 2 tickets ! Ok, on vous dira comment on a fait dans la partie « infos utiles » en bas de page. On l’avoue, on était fier de notre « arnaque ». Les chiliens ont tendance à nous prendre pour des poules aux œufs d’or et facturent de façon excessive tout et rien donc pour une fois, c’est nous qui gagnons ! Le site est sympa et offre une très jolie vue sur la vallée et la ville, nous ne regrettons pas de nous y être perdus. Nous aurons mis 3h A/R.

>> Jour 2 : valle de Marte

Nous partons à pied pour la Valle de Marte… et on est décidés à la trouver cette fois ! Nous longeons donc la route principale et faisons la rencontre de 2 adorables chiennes qui feront toute la balade avec nous. Elles sont mal en point les pauvres et ça nous fait mal au cœur de ne rien pouvoir faire pour elles [nous sommes de très grands amoureux des animaux et on trouve dans les villes argentines et chiliennes de nombreux chiens errants, plus ou moins agressifs, plus ou moins maigres, plus ou moins handicapés/malades… et on aimerait vraiment pouvoir faire quelque chose mais le plus souvent, on ne peut que passer notre chemin. Les gouvernements respectifs tentent de contrôler leur reproduction et de les répertorier mais c’est un travail long et à priori difficile. Âmes sensibles, vous êtes prévenues].

Nous arrivons enfin à la Valle de Marte. Après s’être acquittés des droits d’entrée cette fois (3000 pesos / pers) nous pénétrons au cœur de cette vallée rouge au paysage… martien ! 2km de marche au cœur de la vallée suivi de 30 minutes de montée nous mènent à l’accès au point de vu qui la domine : vision à 360 garantie, on a adoré !

20180617_2131074624337819635861323.jpg

Nos premiers pas à San Pedro nous donne vraiment envie de découvrir tous les sites alentours; et quoi de mieux que de louer un 4×4 pour ça?!


3 jours de road trip en 4X4 tente dans le désert d’Atacama : la fausse bonne idée

Contents d’avoir trouvé la parade au tourisme de masse, nous décidons de louer un 4X4 pour parcourir le désert d’Atacama. Mais attention, notre 4X4, c’est de la bombe bébé : tente pour dormir sur le toit et cuisine équipée dans le coffre ! C’est parti pour 3 jours !

>> Jour 1 : Laguna Chaxa et Lagunas miscantis et m’indiques

Laguna chaxa : paysage magnifique, calme, personne dans la réserve, des flamands roses qui jouent les mannequins, le pied quoi. Peut-être l’endroit que nous avons préféré dans ce désert.

Nous partons ensuite pour les lagunas miscantis et miniques situés à plus de 4000m d’altitude et là, il faut dire que Jimmy encaisse mal la montée : nous ne dépasserons pas les 15km/h, ni la 1ère pour atteindre les lagunes, mais on y arrivera. Spectacle encore une fois très beau, très calme (#Seulaumonde) et glacial : à 4000m, la température est bien en dessous de 0 et le vent n’aide pas. On ne s’attarde pas et quelle bonne idée car le spectacle que nous offre le coucher de soleil à cette altitude est magique.

1ère soirée et nuit dans le 4X4 : nous réussissons une prouesse barbecuesque (le chef vous propose son poulet et ses petits légumes en papillote, au barbecue svp accompagné de son riz sauvage), nous montons la tente en 2-2 et hop au lit, tout habillé et avec la doudoune au « chaud » sous nos 4 couvertures prêts à tomber dans les bras de Morphée jusqu’à… « Pierre? T’as entendu ce bruit ? Pierre, tu dors ? Je crois qu’il y a quelqu’un » — « mais non, ça doit être un animal » — « pierre, j’ai peur c’est pas le bruit d’un animal ça, c’est un bruit de pas » — « fait pas de bruits, je vais voir… y’a rien » — … — « pierre t’as entendu, ça recommence, y’a quelqu’un jte dis… bon je vais voir; y’a rien » — « ça recommence… pierre ça recommence jte dis » — « Laura, je pense que c’est la bâche qui frotte sur la tente c’est tout !! » — je suis restée sceptique et congelée toute la nuit.

>> Jour 2 : Lagunas escondidas et valle de la Luna

Réveil difficile après cette nuit passée dans un congélateur à épier les moindres bruits mais le paysage désertique qui nous entoure nous donne le sourire. C’est pas tous les jours qu’on prend le petit dej au milieu du désert le plus sec du monde (ah, on vous avait pas dit?).

Aujourd’hui, nous partons à la découverte des lagunas escondidas : ce sont 7 lacs d’eau salée au milieu du désert dans lesquels il est possible de se baigner (et de prendre une douche par la suite, youpi). La route qui y mène est une route de terre assez défoncée et pas très agréable mais lorsque nous arrivons et comme à notre habitude, nous sommes seuls, génial !

C39606BF-954A-4742-AAD0-FE282E0E8F61

Le spectacle quE nous offre ces lagunes est encore une fois très atypique et vraiment beau. Nous y passons 2 heures à déjeuner et nous promener – mais non, nous ne nous baignerons pas, l’eau est bien trop froide !! Pour se mouiller on pense se rabattre sur les douches… mais froides elles aussi ! Tant pis, l’hygiène ne fera pas partie de ces 3 jours.

Nous terminerons cette journée par un magnifique coucher de soleil sur les hauteurs de la Valle de la luna.

Notre soirée feu de camp sera une réussite avec en prime un ciel étoilé comme nous en avons rarement vu. Malheureusement, la 2ème nuit sera tout aussi glaciale que la 1ère et nous dormirons assez peu.

>> Jour 3 : geyser del Tatio et los ojos del salar

Après deux nuits quasi blanches, le réveil est vraiment difficile d’autant que nous décidons d’aller observer le lever du soleil sur le site des Geysers Del Tatio. Nous enfourchons Jimmy et en route pour 1h supposé de voiture. Ah mince, c’est vrai que Jimmy en ch*** dans les côtes, on mettra un peu plus d’1h et on loupera le lever du soleil #laloose1 ! Pas de lever de soleil certes mais une luminosité toute particulière qui nous permet malgré tout d’apprécier la beauté du lieu. L’eau bouillonnante qui sort des entrailles de la terre peut atteindre des centaines de degrés et les geysers s’élèvent de quelques mètre à plus de 5mètres, impressionnant !

Nous ne nous éternisons pas devant les geysers car encore une fois, il fait vraiment très froid dehors et nous sommes glacés jusqu’à l’os. En plus, on a décidé d’enchaîner cette matinée par une baignade – et une douche ! – aux termas de Puritama qui se situent à quelques km des geysers donc on a hâte d’y aller… Mais vu que c’est la journée de la loose et que les chiliens nous ont rackettés sur chacun des sites qu’on a visiter, on n’aura pas assez d’argent pour se payer l’entrée aux termes – et impossible de négocier #laloose2. Dommage, il ne nous manquait pas grand chose pourtant.

On redescend donc aux alentours de San Pedro et nous décidons d’aller sur le seul site gratuit – pour la peine – du désert : los ojos del salar. Seuls au bord de ces formations d’eau originales, nous déjeunerons et passerons l’après-midi à nettoyer Jimmy et ranger nos affaires car ce soir, nous partons pour Iquique !

25A4C47E-0CB7-4014-9745-EEC7A4CF864BE0A6A228-75AF-4537-8099-25D229231192

Mais, une bonne journée loose ne se terminant pas si facilement, Pierre se fera voler son sac à dos dans le bus de nuit qui relie San Pedro de Atacama à Iquique dans la « célèbre » ville de Calama #laloose3. Oui il parait qu’elle est célèbre pour les vols en tout genre alors voyageurs, voyageuses, soyez très prudents. Ne lâchez jamais vos affaires que ce soit au terminal ou dans le bus. N’utilisez pas les compartiments à bagages au dessus de vos têtes et ne vous laissez pas distraire par des gens simulant une dispute, une discussion, un appel téléphonique ou quoique ce soit d’autre. Nous avons rencontré de nombreux voyageurs malchanceux comme nous à qui la même expérience est arrivée dans cette ville.


Pratique :

  • Airbnb San Pedro de Atacama : 35€/nuit
  • Supermarche le plus fourni de la ville :
  • Entrées des différents sites :
    • valle de Marte : 3000 pesos/pers
    • laguna chaxca : 2500 pesos/pers
    • lagunas miscantis et miniques : 3000 pesos/pers
    • lagunas escondidas : 5000 pesos/pers
    • Geyser del Tatio : 5000 pesos/pers
  • Jimmy 3jours / 2 nuits : 330€

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s